google  facebook   twitter
Newsletter :
El Hadji Amadou Ndao: "Être transparent avec toutes les parties prenantes"

Face aux chicaneries de mauvaise foi et inquiétudes sincères des acteurs de la scène politique dans cette phase sensible du processus électoral, le consul général du Sénégal à New York rassure sur le bon déroulement des opérations préparatoires en vue du scrutin du 30 juillet prochain.

Par Ngagne Fall, propos recueillis à New York
content_image

El Hadji Amadou Ndao, consul général du Sénégal, dans son bureau à New York/SunuNews

SunuNews : Comment se déroule la phase de retrait des cartes d’électeurs?  

El Hadji Amadou Ndao : À notre niveau, il n’y a pas de problème majeur dans la distribution des cartes. Je voudrais rappeler que durant tout ce processus, à chaque étape, j’ai convoqué la commission administrative pour leur informer de la situation. Ainsi, j’avais annoncé l’arrivée à New York de la commission itinérante pour les inscriptions lors d’une reunion. Au mois de mars, on s’est réuni pour un bilan d’étape. Au mois d’avril, à la fin de la période d’inscription, on a fait une autre rencontre. Il en a été ainsi aussi lorsque l’on a reçu les listes provisoires et les listes définitives. Pour dire que sur toute la ligne on a essayé autant que possible d’être transparent avec toutes les parties prenantes. 

On a une difficulté au niveau des cartes reçues. On avait enrôlé 12541 Sénégalais du 27 décembre 2016 au 16 avril 2017. Après, le personnel du ministère de l’Intérieur est retourné à Dakar pour faire son travail de saisie et d’audit. Ils nous envoyé ensuite les listes provisoires pour que durant la période contentieuse, les Sénégalais puissent vérifier leur inscription et si besoin faire les réclamations nécessaires. Cette phase passée, nous avons reçu les listes définitives que vous voyez ici sur mon bureau. Après la publication de ces listes, on s’est rendu compte que 1530 inscrits n’y figuraient pas; ce qui veut dire que 11011 de nos compatriotes ont eu leur inscription validée. Mais sur ces 11011 jusqu’ici on a reçu 10133 cartes dont la distribution est en cours comme vous avez pu le constater. Il manque donc 878 cartes que nous comptons distribuer dès leur réception pour combler le déficit.  

Concernant la distribution, on couvre l’étendue du territoire américain. Un calendrier a été établi, on a commencé depuis une dizaine de jours à faire le tour des autres lieux. Toute localité qui avait reçu la commission itinérante pour les inscriptions a bénéficié d’une commission administrative pour la distribution des cartes. Ce week-end (22 et 23 juillet 2017), on va faire la dernière étape de Memphis (État du Tennessee) pour boucler cette dernière phase. Maintenant la distribution est continue jusqu’au 30 juillet. Les compatriotes qui n’auront pas encore retiré leur carte pour quelque raison que ce soit, ils pourront bien le faire le jour même du scrutin dans leur lieu de vote, et s’acquitter de leur devoir de citoyen. 

 

SunuNews : Certaines perturbations ont été relevées. Par exemple, les Sénégalais qui viennent au consulat retirer leur carte et qui se voient renvoyer dans leur localité de vote. Est-ce un raté dans la communication? 

El Hadji Amadou Ndao : Pourtant on avait bien annoncé ça dès la phase d’enrôlements, entre les mois de décembre et d’avril derniers. Pour toute localité concernée, on avait communiqué clairement qu’il y aurait une autre commission qui allait revenir sur place pour faire la distribution. Donc à ce niveau, il ne devrait pas y avoir de confusion quand même.

 

SunuNews : Il a été rapporté par la presse que le président de la République aurait donné son aval pour que tout détenteur d’un récépissé d’inscription et de l’ancienne carte nationale d’identité (CNI) puisse voter avec ces deux documents le 30 juillet prochain? 

El Hadji Amadou Ndao : Ce que je sais aujourd’hui (jeudi 20 juillet 2017), c’est que la validité des CNI numérisées a été prolongée jusqu’au mois de septembre. Il y a un décret qui le dit. Le décret s’arrête là. Je n’ai pas encore d’information officielle attestant que les Sénégalais peuvent voter avec la carte numérisée et le récépissé. Il n’y a pas de décret à ma connaissance ou une décision qui officialise de telles supputations, devrais-je dire.

 

SunuNews : Est-ce que tout est en place sur le plan matériel pour assurer le bon déroulement des opérations le 30 juillet prochain? 

El Hadji Amadou Ndao : Nous attendons le matériel électoral qui doit venir de Dakar incessamment. C’est en route. Dès que cela sera sur place, on procédera au dispatching nécessaire. On a déjà désigné nos agents qui vont siéger dans les différents bureaux de vote. Nous travaillons avec les présidents d’association pour sécuriser des locaux. Sur les 27 lieux de vote, 25 sont déjà connus. Nous désignerons les deux qui restent pour boucler la liste des lieux de vote et publier les adresses retenues. Pour ce qui est du personnel, la Decena est en train de travailler avec son équipe. À notre niveau, c’est le personnel diplomatique et consulaire, mais aussi certaines personnes neutres de la communauté qui ont les capacités leur permettant de siéger dans les bureaux de vote.